Tag: Stefanick – observatoire Vallot

Stefanick à Chamonix, mais qui est ce donc ?

Qui est donc Milan Rastislav Stefanik dont le médaillon orne un des murs extérieurs de l’observatoire Vallot de Chamonix?l'observartoire Vallot de Chamonix

 

médaillon obser1Savons nous que très régulièrement une délégation slovaque vient déposer une gerbe devant le médaillon en question .Quel lien avec Chamonix ?

 

Milan Rastislav Stefanik est né en 1880 en Slovaquie petite province  de l’empire austro-hongrois. D’une famille farouchement patriote il aura cœur toute sa vie à marquer son identité, les indépendantistes  étant bien souvent réprimés.

Très jeune il montre une passion pour les mathématiques, la physique et l’astronomie. Cependant il choisira la philosophie qu’il étudiera à l’université  de Prague dont il en sortira avec un doctorat. Membre et président de l’association des étudiants slovaques de Prague il s’engagera avec ferveur à défendre l’identité de son pays natal.

En 1904 sa passion pour les sciences le conduit naturellement à Paris qui, en ces temps de «  Belle Epoque », est le creuset d’une activité artistique et scientifique brillante.

Il s’inscrit en astronomie et très vite devient l’assistant du professeur Jules Janssen à l’observatoire de Meudon. Passionné il publiera 12 traités

Observatoire Janssenscientifiques et organisera pendant sept années consécutives des expéditions d’observation astronomique au sommet du Mont Blanc.

 

 

Il voyagera ensuite pour le compte de l’état français afin d’établir des chaînes de station radiotélégraphiques qui devait mettre en relation toutes les colonies françaises.

Il obtient la nationalité française en 1912.

En 1915 il s’engage dans l’armée française en qualité de pilote, adaptant ses connaissances scientifiques aux besoins militaires. Blessé il consacre alors son énergie la formation de légions tchécoslovaques.IL convainc la France de soutenir sa cause. En 1917 il participe à la rédaction du « décret de constitution de l’armée tchécoslovaque en France », un immense pas vers  la reconnaissance de l’identité tchèque et slovaque. Il fonde le conseil national tchécoslovaque.stfnik

En 1919 il participe activement aux négociations diplomatiques et politiques qui conduiront à la création du nouvel état. Une grande et belle victoire. La Tchécoslovaquie est née. Il est nommé ministre de la guerre du nouveau gouvernement.

Six mois après il est appelé à rejoindre sa patrie. Un accident d’avion entrainera sa mort.

Certains y verront un attentat afin de faire disparaître un homme trop enclin à défendre son pays natal qu’était la Slovaquie.

Il deviendra alors un héros national. A Bratislava un immense monument lui est consacré.

Et c’est ainsi que chaque année une délégation slovaque vient lui rendre les honneurs devant l’observatoire Vallot.

En ces périodes charnière de la Belle époque Chamonix  attirera nombre de scientifiques. Parmi les plus connus Joseph Vallot et Jules Janssen construisant au sommet du Mont Blanc des observatoires.

Joseph Vallot, sportif, autodidacte, passionné par le massif comprendra très vite que pour la survie d’un observatoire il fallait le construire sur un soc rocheux en raison des mouvements des glaciers au sommet du Mont Blanc. Janssen, scientifique émérite, reconnu dans la sphère parisienne construira un observatoire au sommet du Mont Blanc . Celui-ci en quelques années sera littéralement « absorbé «  par le glacier et disparaitra à jamais. Seule la tour de l’observatoire se ra sauvée.

La Guerre des observatoires par Robert Vivian glaciologue

 

Publié par  Christine Boymond Lasserre – Droits réservés

Histoire et patrimoine Chamonix

 

error: Contenu protégé !