novembre 2014 archive

La fin d’une belle aventure familiale: l’hôtel Excelsior aux Tines

 

_MG_5107

En 1900,   le tourisme explose dans la vallée de Chamonix.

 Le hameau des Tines se situe au pied  de la Mer de Glace. Les touristes de plus en plus nombreux viennent admirer ce glacier  exceptionnel. Beaucoup parmi eux,  descendant par le Chapeau,  s’arrêtent  aux Tines avant de rejoindre Chamonix.

L’arrivée du train en gare des Tines  offre une belle opportunité d’ouvrir un second hôtel dans le hameau après celui  de la Mer de glace tenu par la hôtel mer de glace Tines 2famille Simond.

 

 Paul Charlet se lance en 1905 dans la construction d’une auberge pour héberger les italiens travaillant sur la voie ferrée. Rapidement,  l’hôtel qu’il appelle  Excelsior s’agrandit se transforme pour devenir un hôtel de prestige. Il sera suivi de près par l’Hôtel de la Forêt des Tines.

L’Excelsior sera racheté en 1913 par la famille Cheilan et restera la propriété de cette même famille jusqu’à nos jours.

Construit selon la tradition chamoniarde, ce bel édifice rappelle la longue tradition hôtelière de la vallée.

Un premier bloc est édifié,  puis le succès venant une aile lui sera rapidement adjointe,   lui donnant son aspect actuel.

excelsior 1 - CopieNombreux sont les hôtels chamoniards construits selon cette architecture en deux corps .   Celui-ci obéit à la tradition locale  des encadrements de portes et fenêtres en granit, même matériau utilisé pour  les balcons  et les chainons d’angle. Les italiens,  nombreux dans la vallée,  avaient apporté de leurs régions d’origine  ce savoir-faire magnifique qu’ils ont mis en œuvre dans toute la vallée.

Quatre générations de Cheilan ont géré avec soin cet hôtel situé face  au mont Blanc.  On travaillait en famille, les heures  ne comptaient pas.

 Chaque génération apportera une touche supplémentaire dans le confort et les divers équipements afin que l’hôtel s’adapte à la modernité de son temps. Chacun  fera  sienne cette devise familiale « Chez nous, vous êtes chez vous ».

 Beaucoup se souviendront de l’accueil chaleureux de Mme Margueritte Cheilan  qui, pendant plus de 45 ans,  mettra tout son cœur à la bonne direction de l’hôtel familial.

Son mari, André,  ardent chamoniard, se chargera de l’entretien de lachapelle tines 3 chapelle nichée au fond des Tines. Afin d’assurer le service d’une messe régulière, il fournissait le gite aux prêtres venus en vacances dans la vallée en échange d’une ou deux messes hebdomadaires.

fond décor chapelle tines Mr Cheilan était un fervent royaliste,  ce qui explique le décor particulier de fleurs de lys de la chapelle.

Des clients prestigieux venaient chaque année à l’Excelsior. Ils en  appréciaient l’emplacement exceptionnel mais surtout l’esprit familial et la convivialité ainsi que sa table réputée.

Les exigences des temps actuels ne permettent  plus  à cette famille de continuer cette belle histoire.

Mais les bâtiments perdurent, ils resteront le témoignage d’une   époque où l’hôtellerie familiale occupait une grande place dans la vallée.

 

 

Histoire – Patrimoine – Chamonix

Christine

 

Le cimetière du Biollay : l’âme de Chamonix

_MG_8276

 Cliquer ci dessous : vidéo réalisée par TV8 Mont Blanc

Vidéo après les 30 secondes de publicité 

 

Vidéohttp://replay.8montblanc.fr/watch.php?vid=a8be5212a

 

 

 

 

error: Contenu protégé !