mars 2016 archive

Ou en est-on du grand hôtel Couttet ?

Grand CoutetAbandonnés depuis plusieurs  années, menacés de destruction, les  bâtiments de l’hôtel sont  dans un état déplorable, à l’extérieur comme à l’intérieur.La municipalité a enfin décidé d’engager un processus de mise en valeur.

 

 

Nous sommes tous heureux de cette décision.

Peut on rêver  d’ une façade restaurée comme ci dessous ?

Façade idéale

 

 

 

 

 

 Tout commence par la chronique  d’une famille hôtelière chamoniarde qui aura marqué de son empreinte les plus belles années de la Belle Epoque  jusqu’aux  années folles. A la lecture des journaux de ces années, entre 1880 et 1935,  on découvre ce que François Couttet et ses enfants ont apporté au développement économique chamoniard.

 

 Petit historique :

Ici, sur ces lieux mêmes, François Couttet (né en 1828)  dit « Baguette », guide de haute montagne, avait l’habitude dès, les années 1855 d’héberger ses clients dans sa maison familiale. Son abord sympathique,  sa bonhomie,  étaient très appréciés des britanniques. Ceux-ci l’incitèrent à construire une auberge afin de recevoir dignement ses clients qui appréciaient son savoir faire et ses connaissances.

Pension Couttet

L’hôtel pension Couttet édifié en 1867 avec la maison de famille à droite. Colllection personnelle

Hôtel Couttet (2)

Le grand hôtel Couttet et du parc construit en 1880. carte postale

Il construisit ainsi dès 1867 «  l’Hôtel Pension Couttet ». Fort de son succès,  une dizaine voire une quinzaine  d’années plus tard,  il édifia le Grand Hôtel Couttet  qui deviendra  le Grand Hôtel Couttet et du Parc. Les fils Joseph et Jules à leur majorité  prennent la succession après  leur sœur aînée. L’hôtel connait de belles heures dans les années 1920 -1935.  Il fonctionne au ralenti pendant la guerre. Loué , il arrêtera  définitivement ses activités hôtelières en 1946.

François Couttet a eu  cinq enfants. Ses filles  (Joséphine, Aline, Sarah ) ont ouvert à leur tour les hôtels des Alpes, du  Beau site et du Savoy. Ses deux fils Joseph et Jules tiendront l’hôtel  et seront très actifs dans la vie locale.

whymper

Whymper qui décéda en 1911 à l’hôtel Couttet

 

 Des personnages illustres y séjournèrent . Ruskin, Daudet, Mummery. Whymper y est mort. L’histoire de l’alpinisme du 19ème notamment par ses pionniers anglais trouve là ses racines.

 

 

 

 

Couttet 1

 Les bâtiments sont transformés en 1946 en  préventorium  (pour enfants atteints de primo-infection tuberculeuse) sous la dénomination « Centre Guynemer », que l’on appelait à Chamonix le Centre Couttet. Vers 1950 sont construites les terrasses en béton. L’activité du préventorium cesse en 1970.

 

 

Pub hôtel Couttet

 

L’ensemble se compose de trois  bâtiments, le petit Couttet, le moyen Couttet et le grand Couttet.

Le petit Couttet (au milieu) correspond à la pension Couttet ouverte en 1867. Le moyen Couttet ( à gauche) de la même période abritait probablement le personnel de l’hôtel ainsi que les domestiques   des clients venant à l’hôtel.

 

Intérêt  Architectural de cet ensemble Belle Epoque  

Petit et Moyen Couttet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

grand Couttet

 

 Histoire et patrimoine Chamonix

Christine Boymond Lasserre

 

Stèle à la mémoire de Charles Edward Matthews (1834 -1905)

 

 

_MG_1838Dans le parc de l’ancien Grand Hôtel Couttet et du parc, parmi les ronces et les herbes hautes  se trouve une stèle dont l’inscription est devenue illisible. Menacée par le non entretien, l’oubli et  l’indifférence cette stèle cependant rappelle les liens étroits d’une vieille famille hôtelière chamoniarde avec ses clients anglais.

Taillée dans le granit cette stèle est sculptée d’un poème dédié à Charles Edward Matthews qui oeuvra  avec son frère William à la fondation de l’Alpine club  en 1857.

Il en fut le président de 1878 à 1880. Pendant plus de 40 ans il arpenta les Alpes, grimpa avec les meilleurs de son temps dont Leslie Stephen ou Whymper .Il réalisa  quelques premières et fit, entre autre, une douzaine de fois l’ascension du Mont Blanc. De cette expérience il écrivit en 1898  une monographie du Mont Blanc intitulé «  les Annales du Mont Blanc » en y faisant un historique détaillé, décrivant avec moult détails les diverses voies d’accès sur ce sommet mythique.

Si il se rendait en Suisse régulièrement il ne pouvait se passer de Chamonix et son lieu de résidence était cet hôtel réputé de l’époque « le grand hôtel Couttet et du parc ». Ici les alpinistes anglais  avaient pour habitude depuis près d’un demi-siècle  de résider dans cet hôtel confortable et où l’accueil était toujours chaleureux.

A sa mort l’Alpine Club admiratif de cet homme exceptionnel décida d’y installer une stèle à sa mémoire dans le parc de son hôtel préféré Et est inscrit en latin …

« Les amoureux de la montagne

A un amoureux de la montagne

Les membres de la fraternité alpine

A un de ses membres

Les frères à l’un de ceux qui ont

Assisté les fondateurs

Les amis à un amis très sur

Il s’en est allé pleurer partout. »

 

En 1907, l’Alpine Club de Londres a fait ériger cette stèle en l’honneur de l’un des siens, parmi les meilleurs, dans le jardin de l’hôtel Couttet.

 Christine Boymond Lasserre

Histoire et patrimoine de Chamonix

 

athews

error: Contenu protégé !