«

»

James Couttet : un grand homme de la vallée

 

 

Dimanche 19 novembre 2017  aux Bossons, les Chamoniards ont honoré James Couttet, un « babotch » hors du commun et sacrément attachant.

En 1938, il devient à l’âge de 16 ans 1/2  champion du monde de descente à Engelberg,  devant Emile Allais! Et il est vainqueur du Kandahar en 1939 à Mürren. L’avenir s’annonce plein d’espoir pour ce jeune sportif au talent incroyable. Mais  l’arrivée de la guerre stoppe cet envol phénoménal et James, dès lors, participera aux combats dans la résistance avec ses fidèles compagnons.  Dès 1945, il s’inscrit au concours du stage de guide et sort major,  devant Jean Farini son complice, Lionel Terray et Marcel Burnet. C’est dire son talent et ses capacités. Il se remet à la compétition: vainqueur du Kandahar en 1947, puis à Mürren en 1948 .

La consécration arrive en  1948  aux J.O. de Saint Moritz où il obtient la médaille d’argent en slalom et celle de bronze en combiné. En 1950, il est médaillé d’argent en descente et médaillé de bronze en géant au championnat du monde d’Aspen.

Il pratique son métier de guide  avec passion.  Il réalise le 22 juillet 1945 avec Gaston Rébuffat la première ascension de la face nord du requin. Mais  en  1949,  dans la descente de la Verte par l’arête du Moine, sa vie de guide bascule, deux de ses  clients trouvent la mort. Comment se remettre d’un tel drame? Il consacre alors désormais tout son temps au ski, à la glisse.

Il reste 18 ans en équipe de France avec 17 victoires comme champion de France! Il obtient le K de diamant pour ses 8 victoires au Kandahar.

Passionné de  glisse parfaite sans heurts,  il met au point la technique du christiania léger, entraînant dans son sillage nombre de moniteurs.

Son cerveau fourmille d’idées, il invente avec son bon ami l’ingénieur Denis Creissels des boucles pour chaussures de ski et un « téléscaphe », sorte de télécabine sous-marin qui fonctionne durant trois ans à Marseille Callelongue.

Il crée avec Jean Farini le télésiège des Bossons. Sa passion est entière pour ce lieu auquel il reste attaché en y créant compétitions de skis et cours particuliers. Les championnats du monde de 1962 s’y dérouleront.

Beaucoup se souviennent  de cet homme agréable  qui, dans son magasin au centre de Chamonix, refaisait le monde!

Passionné par sa vallée, il est conseiller municipal de 1953 à 1970. Et chacun se souvient de son investissement personnel dans le développement de la vallée.

James  Couttet est certainement une des plus belles personnalités dont Chamonix peut s’enorgueillir!


error: Contenu protégé !