«

»

La charmante petite chapelle protestante d’Argentière

Nous connaissons tous la chapelle anglaise de Chamonix, face à la gare SNCF, implantée depuis 1860.  Mais combien connaissent   la chapelle protestante d’Argentière, située au fond du village, en retrait dans un lieu calme et protégé .

Dans le territoire des Savoies, depuis la rude période de la réforme du 16ème siècle, l’église catholique était omniprésente, veillant au salut de ses paroissiens.Elle reconstruit avec éclat nombre d’églises et chapelles, afin que chacun se mette sous la protection divine, mais catholique.

Cependant, dans le pays du Mont Blanc, avec l’arrivée des visiteurs étrangers au cours du XIXème, six temples protestants seront édifiés au fil des ans sur les lieux de villégiature.

Chapelle anglaise construite inaugurée en 1860

Chapelle anglaise construite inaugurée en 1860

La chapelle anglaise de Chamonix deviendra, au cours du XXème siècle, un temple de l’Eglise réformée de France.

Un résident, protestant,  Raoul Allier, normalien, professeur de philosophie à Paris, avait pour habitude de séjourner durant ses vacances à Argentière et de descendre au culte à Chamonix. Dans la chaleur de l’été 1914, il voit partir son fils Roger avec les jeunes hommes d’Argentière vers les champs de bataille de l’est de la France. Il n’aura plus de nouvelles jusqu’en mai 1916 quand lui est apportée la terrible annonce du décès de son fils dans la tourmente de cette guerre meurtrière.

Terrassé par cette douleur indicible, il réagit en organisant de nombreuses conférences ayant pour sujet la guerre. Il consacre son énergie à essayer de réconforter les souffrances humaines tout autour de lui.Quoique laïc, il est nommé doyen de la faculté de théologie protestante de Paris.Il aime à séjourner à Argentière. Ce monde de la montagne l’apaise. Il donne des conférences  dans les salles de restaurants d’Argentière. Il se constitue  ainsi tout un réseau d’amis qui partagent avec lui les mêmes convictions. C’est ainsi qu’ils conçoivent l’idée de construire une chapelle.

Chapelle protestante d'Argentière
Chapelle protestante d’Argentière

Avec eux il acquiert des terrains au pied de la moraine. Ces parcelles de piètre qualité ne laissent pousser qu’arbustes et buissons. Sera construite ici, dans ce lieu reculé et champêtre, une chapelle en bois de mélèze avec un toit d’ancelles, selon la coutume locale.

 Elle fut Inaugurée en 1920.  Raoul Allier en sera le premier prédicateur. Deux ans après est construit le presbytère pouvant héberger les pasteurs de passage.

Très vite les Argentérauds , bien que catholiques participeront aux fêtes organisées chaque année par la communauté protestante. Les anciens s’en souviennent encore avec beaucoup d’émotion.

 Durant la sombre période de l’occupation de 1943-44, le presbytère sera un des relais mis en place dans toute la vallée par la CIMADE pour le passage des familles juives vers la Suisse. Elles seront cachées dans la cave en attendant le moment pour franchir, avec les passeurs,  la frontière toute proche.

chapelle protestante intérieurChargée d’histoire, sobre mais lumineuse,   notre chapelle protestante, toujours dans son aspect d’origine, toujours sans électricité, mérite le détour par les confins d’Argentière.

 

Article réalisé grâce aux documents  donnés par l’église réformée Arve mont Blanc

Publié par  Christine Boymond Lasserre – droits réservés

error: Contenu protégé !